Get Adobe Flash player

Chamans à Sagres

Note utilisateur:  / 0

Au fin fond de l'Europe, à la pointe la plus occidentale à Sagres, lors du paléolithique des Chamans avaient investis ces lieux afin d'y accomplir des cérémonies pour entre autre tenter de communiquer avec les esprits de leurs défunts. L'endroit est d'une farouche beauté, souvent envahi par les brumes et un vent glacial.

Sagres

 

C'est d'ici que sont partis les explorateurs portugais sous Henri le Navigateur.

Menhir

Menhir de Raposeira

Sagres 2

Chamans à La Ciotat

Note utilisateur:  / 0

Lorsqu'ils sont arrivés à La Ciotat par bateau les Phocéens ont été interpellé par la forme particulière du rocher surplombant la ville de La Ciotat (La Cité). Ils l'ont de suite dénommé Kitaristes Akron, soit le Bec de l'Aigle avec sa tête et ses ailes caractéristiques. Cela a donné Cytharista pour les romains, Cytharista étant l'ancien nom de Ceyreste.

 

Bec de lAigle

Les chamans avaient investis ce lieu il y a très longtemps. Il y a 15 000 ans, en pleine période glaciaire c'était un vaste territoire de chasse avec de troupeaux de bisons, des aurochs, des bouquetins, mais aussi des phoques, comme le montrent les représentations pariétales de la grotte Cosquer à Cassis. Il y a 15 000 ans le niveau de l'eau était en effet cent mètres plus bas. Le golfe de La Ciotat était sous la neige et la glace. Les tribus nomades de l'époque avaient ainsi accès à pied à ces nombreuses grottes, telle que celle du Trou du Diable. Même si la grotte Cosquer représentait en quelque sorte leur "cathédrale".

 

Trou du Diable

Grotte du Trou du Diable

Le Hasard a-t-il un sens ?

Note utilisateur:  / 0

Après mon article sur "le chamanisme, guérison et spiritualité", dans le magazine Santé, Science et Conscience, n°15, retrouvez mon nouvel article sur "le Hasard a-t-il un sens? Une tentative d'interprétation en 4 temps", paru aujourd'hui dans tous les kiosques dans le magazine Cerveau Science et Conscience n°26.
Un petit extrait:
Qu’est-ce que le hasard ? Quel sens peut-on donner aux coïncidences qui remplissent nos vies ? Existe-t-il des techniques pour les interpréter ? Le hasard provient du mot arabe Az-Zahr qui signifie « coup de dés ». Une coïncidence, c’est ce qui se produit lorsque des événements arrivent simultanément. On peut se référer aux expressions ou dictons populaires quand ils disent : « il n’y a pas de hasard », « comme par hasard » ou « le hasard fait bien les choses ». N’est-ce pas Einstein qui utilisait cette belle formule : « Le hasard, c’est Dieu qui passe incognito » ? Le psychanalyste suisse Carl Gustav Jung avait appelé ces coïncidences les plus étonnantes, les plus troublantes, des synchronicités. Je suis sûr que vous en avez déjà fait l’expérience. Vous êtes chez vous confortablement installé dans un fauteuil en train de boire un verre. Votre esprit se met à vagabonder et vous pensez sans raison apparente à quelqu’un. Le téléphone se met alors à sonner. Vous décrochez et la personne au bout du fil est exactement celle à laquelle vous venez de penser. Est-ce que cela vous est déjà arrivé ? Il y a de grandes chances pour que ce soit le cas. Le poète Paul Eluard écrivait : « Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous ». Comme si nous pouvions être en contact avec une réalité qui nous dépasse. Vous marchez dans la rue, vous pensez subitement à un ami et au coin de la rue, vous tombez par le plus grand des hasards sur cet ami...

Cerveau SC Mai 2019